Mettre son portefeuille en sécurité sur Bitcoin

Sécuriser son portemonnaie dans la vie quotidienne n’est pas nouveau. Sur Bitcoin chaque utilisateur possède son propre portefeuille qu’il doit protéger jalousement contre toute personne malveillante. Comme il vous est très facile de faire, de n’importe où, vos transferts de valeur et le contrôle de votre monnaie sur Bitcoin, il est aussi facile de vous exposer par mégarde aux risques de piratage ou d’escroquerie comme sur tous les autres services en ligne tels que les banques ou bourses de change en ligne.

Mais Bitcoin offre toujours des mesures de protection de très haut niveau mais il ne peut rien appliquer si vous-mêmes n’adhérez pas dans l’application de ses instructions pour sécuriser votre portefeuille. Les quelques conseils émis ci-après vous aideront à connaître les gestes minimum qu’il faut faire. Pour votre usage au quotidien il vaut mieux ne garder que de petites sommes d’argent sur votre ordinateur ou votre téléphone mobile ou sur le serveur qui conserve votre portefeuille et mettre le reste dans des fonds conservés dans un endroit plus sûrs qu’on appelle portefeuille hors ligne ou stockage à froid. De la même manière que vous agissez avec votre argent liquide : juste quelques billets dans le portefeuille et les grosses sommes dans un coffre-fort ou à la banque.

Votre portefeuille doit absolument être sauvegardé dans un support sécurisé (ou plusieurs de préférence) comme un CD et/ou une clé USB, papier placé au coffre-fort pour prévenir une panne du matériel informatique ou une perte de l’appareil. Il faut ainsi sauvegarder tous les clés privées qui permettre d’ouvrir toutes vos adresses Bitcoin. Ces sauvegardes ne doivent jamais être conservées en ligne pour qu’elles ne soient pas être les victimes de logiciels malveillants et si elles sont exposées au réseau il vaut mieux les chiffrer. Bien entendu, les sauvegardes de votre portefeuille doivent être mises à jour très fréquemment.

Il en est de même pour votre logiciel. Une autre manière de mettre en sécurité votre portefeuille est de le chiffrer et de le protéger avec un mot de passe puissant (16 caractères au minimum comportant chiffres, lettres et signes de ponctuation) qu’IL NE FAUT SURTOUT PAS OUBLIER même après un long moment de non utilisation puisqu’avec Bitcoin il est presque impossible de récupérer les mots de passe perdus ! L’application de l’option « multi-signature » sur Bitcoin est une autre mesure de sécurité qui protège vos transactions sur ce site. Et finalement n’oubliez pas de dresser un plan de secours pour la légation de vos bitcoins dans le cas où vous veniez à décéder afin que vos épargnes ne soient perdues à jamais.

Que faut-il retenir à propos de Bitcoin ?

Si les prestations de Bitcoin attirent votre attention et que vous projetez de vous y mettre plus sérieusement sachez qu’il s’agit d’une nouvelle plateforme en ligne qui permet d’échanger une monnaie d’une autre façon qu’on le fait habituellement dans les banques classiques. Il faudrait bien se renseigner avant de se lancer dans une quelconque opération sur cette nouvelle e-devise.

Tout d’abord sur Bitcoin, chaque utilisateur possède un « portefeuille » (wallet) pour « ranger » ses bitcoins et pour effectuer toutes les opérations d’échange. Donc tout comme dans la vie courante il est fondamental de bien assurer la sécurité de ce portefeuille. De son coté Bitcoin fait de son mieux pour protéger ses clients avec des cryptages très complexes mais chacun de ses utilisateurs doit veiller à protéger au mieux ses avoirs.

Etant donné que bitcoin est une devise, il a un prix d’échange comme les autres monnaies telles que le dollar, l’euro… donc il est possible de l’échanger contre ces devises habituelles mais aussi de faire un achat ou une vente avec bitcoin. Mais ce qui le diffère des autres c’est que bitcoin a un prix très instable qui augmente ou diminue inopinément d’un moment à l’autre. Ainsi il est très hautement risqué de miser sur cette e-devise en tant qu’actif si on ne pense qu’à obtenir des bénéfices ou si on veut économiser son argent.

Habituellement lorsqu’on effectue une transaction en ligne, celle-ci est peut être annulé si le propriétaire du compte décide de le faire. Mais sur Bitcoin une transaction, une fois lancée, est définitive. Aucune transaction n’est réversible et aucun remboursement n’est possible. Donc il faut réfléchir bien mûrement avant de conclure un échange utilisant du bitcoin. A propos de la confidentialité, sachez que sur Bitcoin, toutes les transactions ne sont pas archivées dans un espace personnel confidentiel. Ainsi les soldes et toutes les transactions de chaque adresse sont visibles publiquement et de façon pérenne. Mais l’identité de l’utilisateur reste tout de même inconnue jusqu’à l’exécution de la transaction. Par conséquent il faut changer d’adresse après chaque opération et bien suivre les consignes de protection de confidentialité émis sur Bitcoin.

Bien que les frais de transaction sur ce site soit minime, il est conseillé de payer un petit frais supplémentaire de transaction pour avoir beaucoup plus de confirmations et pour renforcer ainsi la sécurité si on effectue des transactions utilisant de grosses sommes puisque le piratage des transactions instantanées sont possibles. Enfin, n’oubliez pas que les bitcoins

Présentation Bitcoin

Dans le monde de la finance, bitcoin a déjà pu acquérir une place non négligeable et il n’a pas non plus tardé à intéresser bien des opérateurs financiers. C’est une nouvelle monnaie électronique qu’on utilise pour des transactions exclusivement en ligne sans l’intervention d’aucune entité étatique ou bancaire. C’est donc une devise numérique qui n’a pas de forme liquide circulant sur les marchés physiques comme les cas des autres devises telles que.

En fait, le bitcoin (qui commence par une lettre minuscule) désigne la monnaie et le Bitcoin (commençant par une majuscule) indique le système de transaction qui utilise cette monnaie. Le logiciel qui permet d’exploiter Bitcoin a été créé entre 2009 et 2010 par un certain Satoshi Nakamoto, un japonais de 37 ans. Il permet d’échanger (payer ou recevoir de l’argent) avec quelqu’un par voie numérique en utilisant la devise bitcoin. C’est exactement comme les échanges de billets de banque dans le monde physique mais sur Bitcoin c’est les personnes qui opèrent sur Bitcoin peuvent effectuer un achat ou une vente mais uniquement par le biais du bitcoin et leur communication sur internet se fait sur un réseau « pair à pair ».

Elles peuvent acheter des biens ou échanger leur bitcoins contre des devises ordinaires comme dollar ou euro ou yen… sur les bureaux de change en ligne. Il y a donc des cours de change comme tout autre protocole d’échange mais il est très important de connaitre que bien qu’ayant une assez bonne valeur actuellement, bitcoin a une situation Beaucoup de centres commerciaux acceptent maintenant d’être payés en bitcoins mais la plupart restent encore très sceptiques quand à l’adoption de cette « e-devise ».

Si quelqu’un désire stocker des bitcoins, il doit avoir un « porte-monnaie » ou « wallet », un logiciel qu’il doit configurer sur son ordinateur ou dans un compte en ligne (moins sécurisé).

La sécurisation et la vérification du protocole d’échange sur Bitcoin se repose sur des procédés cryptographiques effectuées par des gens appelés « mineurs » et qui mettent à disposition de Bitcoin leurs ordinateurs pour effectuer des calculs mathématiques complexes confirmant les transactions effectuées et renforçant la sécurité du réseau.

Le principal avantage des opérations sur Bitcoin est la rapidité des échanges (qui ne prennent pas plus d’une heure) et l’absence de frais de transaction. Par contre la précarité de la stabilité de cette monnaie virtuelle constitue sa plus grande faiblesse.

Bitcoin : la presse cherche à faire peur

C’est aujourd’hui le journal Sud Ouest qui se déchaîne contre le bitcoin.  Cela reste un moindre mal après les prises de position de la Chine ou de la Russie.

Tout y passe l’argent de la drogue, la pyramide de Madoff, le paiement des rançons etc  qui seraient permis par le bitcoin. Avant 2008, tout cela n’existait pas et ce n’est qu’avec l’apparition du bitcoin que toutes ces activités licencieuses ont pu se developper… Hum on y croit, quel avis éclairé

Que la Chine ou la Russie est peur de la liberté offerte par le bitcoin, nous pouvons comprendre mais la presse d’un pays libre ?

Ces journalistes de la presse papier n’ont rien compris et leur activité risque peut-être de s’arrêter. Ce serait justice.

http://www.sudouest.fr/2014/02/11/manipulations-bugs-trafic-de-drogue-le-bitcoin-sent-le-soufre-1458777-705.php

 

Le bitcoin interdit en russie

lerôle procureur de Russie a cru devoir aujourd’hui rappeler que la seule monnaie ayant cours en Russie est le rouble. Toutes les monnaies virtuelles, comme menacer par le rouble, n’ont pas cours legal et ne sont pour lui que des substituts d’argent.

Il nous rappelle aussi que es bitcoins sont utilisés pour des activités criminelles, comme si de n’était pas le cas du rouble, du dollar ou de l’euro…

la Russie rejoint donc toute une série de pays ayant interdit ou déconseillés l’usage des crypto monnaies comme le bitcoin.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.